La maison de retraite lui ferme sa porte

Une centenaire trop valide  Abonné

Publié le 25/10/2012
Les limites du maintien à domicile à tout prix

Les limites du maintien à domicile à tout prix
Crédit photo : S. TOUBON

RÉSERVER les places en maison de retraite aux personnes qui en ont véritablement besoin, raccourcir la durée des hospitalisations, préférer les soins à domicile à ceux en institution… En matière de politique de santé, voilà ce qu’on appelle une tendance lourde. Parfois un peu trop lourde… C’est en tout cas l’avis de Gudrun Ek, une Suédoise de 73 ans qui assume difficilement la charge de sa mère, Mme Lundvall, âgée de 101 ans. Si la centenaire vit encore chez elle, sa fille s’occupe tout de même de ses courses et lui rend visite au moins quatre fois par jour.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte