Bistouri électrique et antiseptique alcoolique

Une brûlante interaction  Abonné

Publié le 15/03/2012
En chirurgie aussi l’alcool fait des dégâts

En chirurgie aussi l’alcool fait des dégâts
Crédit photo : bsip

UNE CURIEUSE alerte émanant de l’AFSSAPS est tombée l’autre jour dans ma boîte mail. L’agence française de sécurité sanitaire des produits de santé mettait en garde les professionnels concernés sur une fâcheuse interaction, celle du bistouri électrique avec les antiseptiques alcooliques. Une mise en garde renouvelée puisqu’un pareil avertissement avait déjà été émis en 2009 par l’agence. Sans effet, semble-t-il, puisqu’une dizaine d’accidents liés à l’utilisation concomitante de ces deux soins ont été rapportés depuis la première mise en garde. Les risques sont réels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte