Pour les patients en échec thérapeutique aux anti-H1

Une biothérapie contre l’urticaire chronique  Abonné

Publié le 24/04/2014
Les solutions thérapeutiques actuelles ne permettent pas de soulager l’ensemble des patients atteints d’urticaire chronique spontanée (UCS). Biothérapie ciblée, Xolair a reçu l’approbation de la Commission européenne, en tant que traitement additionnel.

LA PATHOLOGIE est fréquente, touchant 0,5 à 1 % de la population, mais elle est méconnue et imprévisible. Ses symptômes sont affichants et invalidants, son diagnostic est essentiellement clinique, il dépend de la localisation de l’œdème dans la peau. « En surface, l’UCS se manifeste par des plaques/papules rouges, labiles et très fugaces, associées à un prurit intense, et parfois à un œdème profond (angio-œdèmes) des tissus sous-cutanés pouvant provoquer des douleurs, rappelle le Dr Delphine Staumont, dermatologue au CHRU de Lille. Parfois les deux symptômes sont associés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte