Microbiologie

Une bactérie nourrie à l’électricité  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 27/03/2014

PALUSTRIS Rhodopseudomonas, bactérie Gram négatif, a récemment attiré l’attention des chercheurs pour avoir montré une extraordinaire capacité à s’adapter à différents métabolismes. Pour savoir comment le micro-organisme parvenait à croître en toutes circonstances, l’équipe de Peter Girgius, de l’université de Harvard, s’est penchée sur ses performances énergétiques. Elle a ainsi découvert que la bactérie utilisait le « transfert d’électron extracellulaire » comme source d’énergie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte