Mise en évidence du gène responsable

Une avancée vers la restauration de l’émail dentaire  Abonné

Publié le 09/03/2009

« C'EST LE PREMIER facteur de transcription découvert qui contrôle la formation et la maturation des améloblastes, les cellules sécrétant l'émail », souligne le Pr Chrissa Kioussi (Oregon, États-Unis). Son équipe a dirigé un travail en collaboration avec deux chercheurs français, Daniel Metzger et Jean-Marc Bornert (IGBMC, université de Strasbourg, Illkirch). « Il n'est pas rare pour un gène d'avoir de multiples fonctions, mais jusqu'ici nous ignorions que celui-ci régulait la production de l'émail dentaire. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte