Autisme et Abilify

Une association alerte sur le risque suicidaire  Abonné

Publié le 18/02/2016
L’association Vaincre l’autisme a demandé au ministère de la Santé d’ouvrir une enquête sur la prescription de l’Abilify chez les enfants autistes. Cette association dénonce le fait que ce médicament n’est pas autorisé dans cette indication et qu’il expose à une augmentation du risque suicidaire.

Vaincre l’Autisme lance un appel contre les prescriptions hors AMM d’Abilify (aripiprazole) chez les enfants autistes et les risques graves qui en découlent. L’association fait état du cas de Yassine, autiste de 13 ans, qui s’est défenestré en 2015. Un suicide que sa famille attribue à la prise de l’Abilify.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte