Prévention cardiovasculaire secondaire

Une aspirine qui a du coeur  Abonné

Par
David Bilhaut -
Publié le 06/03/2017
Pour favoriser l’observance chez les sujets âgés en prévention secondaire de pathologies cardiovasculaires, Pfizer propose avec RESITUNE, une aspirine faiblement dosée en comprimé gastro-résistant qui se distingue par sa forme de coeur.

« Dans la prévention des maladies cardiovasculaires, la compliance des traitements reste un problème », constate le Dr Bruno Valtier, directeur médical de Pfizer France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte