Risperdal Consta LP

Une aiguille pour injection dans le deltoïde  Abonné

Publié le 11/10/2010
En psychiatrie, et dans la schizophrénie notamment, l’adhésion du patient à son projet thérapeutique peut être étroitement liée à la voie d’administration du traitement médicamenteux. La mise à disposition récente de Risperdal Consta LP, avec une nouvelle aiguille pour injection dans le deltoïde, qui permet au patient de choisir le lieu de l’injection, devrait lui permettre d’être plus un acteur de ses propres soins, et ainsi de mieux y adhérer.

La schizophrénie atteint 0,5 à 1 % de la population. Sa prise en charge repose sur la prise d’antipsychotiques, la psychothérapie et la réinsertion sociale?; les cas graves peuvent entraîner une hospitalisation forcée. Les individus schizophrènes présentent davantage de risques d’être atteints de comorbidité, tels les troubles anxieux et dépressifs. Ils sont également davantage touchés par des troubles addictifs ainsi que par des problèmes sociaux (chômage de longue durée, pauvreté…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte