Alli arrive en pharmacie le 6 mai

Une aide à la perte de poids bien encadrée  Abonné

Publié le 18/07/2009
Jusqu’à ce jour, aucun médicament n’avait été proposé en automédication pour lutter contre la prise de poids. Dès le 6 mai, avec la commercialisation d’Alli délivré sans ordonnance, on va assister à un tournant dans la prévention et le traitement du surpoids, qui place le pharmacien en première ligne.

CE QUI COMPTE pour perdre du poids, et surtout le stabiliser, c’est avant tout la motivation et la volonté de s’engager dans une démarche sur le long terme. « Il peut être difficile d’exiger que les candidats à la perte de poids s’en remettent systématiquement et nécessairement à un médecin », déclare le Pr Michel Krempf (CHU de Nantes). Le pharmacien a un rôle parfaitement complémentaire dans le parcours de soins et il peut apporter des aides et des informations qui renforcent le processus de réussite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte