Chez un patient en coma profond

Une activité cérébrale jamais encore détectée  Abonné

Publié le 26/09/2013
Des chercheurs ont observé une activité cérébrale chez un patient comateux qui n’avait jamais été enregistrée jusqu’ici. Cette activité a été reproduite chez l’animal. Cette découverte laisse entrevoir de nouvelles perspectives de prise en charge des patients dans le coma profond.

L’HISTOIRE débute avec l’arrivée aux urgences d’un patient réanimé après un arrêt cardio-respiratoire. Il est inconscient et présente des convulsions généralisées quasi-périodiques pour lequel il reçoit un traitement antiépileptique (carbamazépine 200 mg x 3/j, diazépam 10 mg x 3/j et thiopental I.V. 1 745 µg/kg/h) ce qui lui réduit sensiblement les convulsions. L’électroencéphalogramme (EEG) alors pratiqué, montre un motif de signal jamais encore observé. Lors de l’arrêt du traitement épileptique, quelques jours plus tard, l’EEG retrouve un signal caractéristique des comas profonds.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte