Perturbateurs endocriniens

Une action ubiquitaire  Abonné

Publié le 17/09/2013
Les perturbateurs endocriniens (PE) touchent non seulement les glandes endocrines mais aussi le système nerveux central. Une exposition en période néonatale pouvant perturber le neuro-développement.

« Le concept de perturbateurs endocriniens concerne les différents champs de la médecine, de la période néonatale à la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson. Chez l’homme, le modèle clinique expérimental est celui du distilbène, prototype de l’effet des perturbateurs endocriniens avec cryptorchidie et hypospadias chez les fils », a rappelé le Pr Sultan. Plus largement, au niveau de la population, la prévalence de l’hypospadias a doublé en 30 ans et la spermatogenèse a chuté de moitié en 50 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte