Lariam

Une action de groupe se prépare  Abonné

Par
Publié le 14/09/2017

Une action collective s’apprête à être lancée pour dénoncer les effets secondaires du Lariam (méfloquine) : cauchemars, dépression, anxiété… des effets qui figurent d’ailleurs sur la notice du produit. Cette action est diligentée par l’Association d’aide aux victimes des accidents de médicaments, qui est en train de regrouper des victimes. L’objectif de l’association est de faire interdire cet antipaludéen, comme c’est le cas dans 28 pays. Rappelons toutefois que le bénéfice risque du médicament a été réévalué en 2016 et qu'il a été de nouveau jugé positif par les autorités de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte