Dermatite atopique sévère

Un traitement spécifique très attendu  Abonné

Par
Publié le 06/07/2017
Comme le psoriasis il y a 15 ans, la dermatite atopique sévère va prochainement bénéficier de traitements innovants issus de la meilleure compréhension de ses mécanismes inflammatoires.

Près de 100 000 Français souffrent de dermatite atopique sévère, encore trop souvent assimilée à un simple eczéma. Une idée reçue parmi d'autres contre lesquelles lutte la première campagne nationale de sensibilisation « Ma peau est une prison » lancée par Sanofi Genzyme et l'Association française de l'eczéma*.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte