Maladie d'Alzheimer

Un traitement prometteur, sans les effets secondaires ?  Abonné

Par
Publié le 10/11/2016
Des essais cliniques de phase I et II montrent les bons résultats du verubecestat, développé par Merck, dans la réduction des peptides bêta-amyloïdes, impliqués dans la maladie d'Alzheimer. Avantage supplémentaire : il n'entraînerait pas les habituels effets secondaires de ce type de molécule. Fin des essais de phase III attendus pour juin 2017.

Le timing est parfait – pour la France : juste après la demande par la Haute autorité de santé (HAS) du déremboursement des médicaments anti-Alzheimer, et le maintien dudit remboursement par la ministre de la Santé, les résultats d'un essai sur un nouveau traitement médicamenteux prometteur paraissent dans une revue internationale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte