La greffe de tête possible d’ici à deux ans

Un tête à tête entre technique et éthique  Abonné

Publié le 04/07/2013
La tête et les jambes, bientôt réconciliées ?

La tête et les jambes, bientôt réconciliées ?
Crédit photo : dr

L’IMPOSSIBLE greffe sera-t-elle un jour réalisée ? C’est en tout cas la promesse du neurochirurgien italien Sergio Canavero. Greffer la tête d’un patient sur le corps d’un donneur sera possible d’ici à deux ans, assure le médecin. Plus qu’une greffe de tête, il s’agit plus exactement d’une greffe de corps. L’objectif de cette chimère médicale ? Permettre à un receveur atteint d’une maladie neuromusculaire dégénérative, ou tétraplégique, de retrouver une motricité normale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte