Détection de cellules endothéliales circulantes

Un test sanguin pourrait prédire un infarctus  Abonné

Publié le 07/01/2013
La rupture de plaque d’athérome et le risque d’infarctus myocardique sont réputés imprévisibles. La mise au point d’un test sanguin permettant d’apprécier ce risque serait considérée comme une avancée considérable. C’est ce que cherchent à mettre au point E. Topol et coll.

DANS LA NOUVELLE « Le Cœur révélateur », Edgar Allan Poe imagine un meurtrier qui dissimule sa victime sous le plancher et se croit à l’abri des poursuites. Mais lorsque la police l’interroge, il entend les battements du cœur du mort provenant du sol, preuve de sa culpabilité... L’éditeur de la revue « Science Translational Medicine », qui cite ce texte de Poe, évoque quant à lui le fait qu’une preuve diagnostique puisse être rendue disponible par l’organisme, non pas après le décès, mais plutôt avant même que la pathologie ne se déclare, particulièrement un infarctus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte