Personnaliser le traitement antiplaquettaire

Un test pour évaluer la réponse au clopidogrel  Abonné

Publié le 03/09/2012

MADONNA, comme son nom ne l’indique pas, est une nouvelle étude présentée à l’ESC qui montre l’intérêt d’un traitement antiplaquettaire personnalisé en fonction des résultats à un test d’agrégométrie plaquettaire permettant d’identifier les patients non-répondeurs au clopidogrel au décours d’une angioplastie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte