Dystrophie facio-scapulo-humérale

Un test diagnostic  Abonné

Publié le 26/04/2012
Illustration transgenose
Molecule adn




genetique

Illustration transgenose Molecule adn genetique
Crédit photo : PHANIE

Genomic Vision annonce la mise sur le marché de son premier test destiné à diagnostiquer la dystrophie facio-scapulo-humérale (FSHD), myopathie qui touche 1 personne sur 10 000 à 20 000.

Dans cette affection, la technologie du peignage moléculaire de l’ADN utilisée par Genomic Vision permet de quantifier clairement et précisément les motifs répétés d’une séquence d’ADN particulière.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte