Allergie alimentaire chez le nourrisson

Un système immunitaire serait en cause  Abonné

Publié le 18/01/2016
En étudiant le cordon ombilical de 1 074 bébés (cohorte de naissance de Barwon, Australie), des chercheurs ont identifié un profil immunitaire à la naissance associé au risque de développer une allergie alimentaire à 1 an. Ces bébés à risque ont une immunité innée hyperactive, qui induit une immunité adaptative type Th2 associée à l’allergie.
À l’âge de 1 an, des tests cutanés (Prick Test) ont été effectués sur tous les nourrissons

À l’âge de 1 an, des tests cutanés (Prick Test) ont été effectués sur tous les nourrissons
Crédit photo : S. TOUBON

« Nous avons trouvé un lien entre les enfants qui présentent des cellules immunes hyperactives à la naissance et le développement d’allergies au lait, aux œufs, aux cacahuètes, au blé et à d’autres aliments courants, ceci dans les premières années de la vie », précise le Pr Leonard Harrison (Université de Melbourne) qui a codirigé l’étude avec le Pr Vuillermin.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte