Epilepsie

Un « super » gène régulateur  Abonné

Publié le 02/02/2015
Une équipe internationale a identifié la Sestrin 3, un gène qui régule un réseau de 400 autres gènes. L’approche utilisée, novatrice et plus fonctionnelle, pourrait être transposée à d’autres pathologies.

AU LIEU DE SE FOCALISER sur un seul gène, l’idée est d’analyser l’activité de plusieurs gènes entre eux. C’est la méthode retenue par l’équipe internationale dirigée par le Dr Enrico Petretto de l’Imperial College London, qui a découvert ainsi une cible thérapeutique potentielle dans l’épilepsie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte