Cancer du sein chez les Filles Distilbène

Un risque relatif de 2,1 qualifié de modéré  Abonné

Publié le 11/12/2014
Un risque de cancer du sein multiplié par deux. Tel est le premier enseignement, à paraître dans une revue scientifique internationale, de l’étude transgénérationnelle rétrospective réalisée par le Réseau DES* et soutenue par la Mutualité Française, conduite en France sur des personnes exposées in utero (1re, 2e et 3e générations) au distilbène comparées à des femmes témoins.

LA PREMIÈRE ÉTUDE épidémiologique française évaluant les conséquences du distilbène chez les personnes exposées a livré son verdict. Le risque de cancer du sein est multiplié par deux pour les 80 000 filles exposées au Distilbène (D.E.S.) in utero en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte