NANOPARTICULES

Un risque pour le cerveau  Abonné

Publié le 17/11/2011
Bucky balle. Les fullerènes sont des molécules de carbone à structure hexagonale ou pentagonale...

Bucky balle. Les fullerènes sont des molécules de carbone à structure hexagonale ou pentagonale...
Crédit photo : phanie

UNE ÉTUDE, réalisée par des chercheurs du CEA et de l’université Joseph-Fourier de Grenoble, publiée dans « Biomaterials » (www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0142961211012282), suggère qu’une exposition chronique aux nanoparticules de dioxyde de titane (nano-TiO2) « pourrait entraîner leur accumulation dans le cerveau avec un risque de perturbation de certaines fonctions cérébrales ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte