Téléphone portable

Un risque osseux éventuel  Abonné

Publié le 02/11/2009

Les mesures ne peuvent être qua?lifiées de statistiquement significatives… Et pourtant. Des densitométries osseuses (absorptiométrie biphotonique) ont été réalisées auprès de 150 hommes qui portaient leur téléphone portable à la ceinture. L’examen montre une légère diminution de la densité minérale osseuse du côté où ils portent leur mobile. Certes les chiffres atteints ne sont pas ceux de l’ostéoporose, mais les auteurs constatent une différence droite-gauche.

Les participants portaient leur appareil en moyenne quinze heures par jour depuis environ six ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte