Dépression

Un risque majeur après un AVC  Abonné

Publié le 19/09/2016

Une étude publiée dans « JAMA psychiatry » montre que 25,4 % des patients ayant eu un AVC font une dépression dans les deux ans qui suivent l'accident et que plus de la moitié de ces dépressions surviennent dans les trois premiers mois après l'AVC.

Des chercheurs danois ont comparé les données de santé de 135 417 patients de 15 ans ou plus ayant eu un AVC entre 2001 et 2011 avec celles d'une population de référence de 145 499 personnes n'ayant pas fait d'AVC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte