Chikungunya, dengue et Zika

Un risque de transmission autochtone toujours présent  Abonné

Par
Publié le 06/06/2017
Le « Bulletin épidémiologique hebdomadaire » de cette semaine dresse le bilan de la surveillance du moustique tigre en France métropolitaine, et sur les cas recensés de dengue, de chikungunya et du Zika en 2016.
chikungunya

chikungunya
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Aedes albopictus, vecteur de la dengue, du chikungunya et du Zika est présent en métropole depuis 2004, où il a été détecté dans les Alpes-Maritimes. S’il entre en contact avec des sujets infectés revenus sur le territoire depuis des zones où circulent ces virus, ce moustique-tigre expose au risque de transmission autochtone de ces arboviroses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte