Chez les pilotes et personnel aérien navigant

Un risque de mélanome multiplié par 2  Abonné

Publié le 11/09/2014
Le mélanome, une maladie professionnelle chez les pilotes ? Une étude américaine le suggère.
Le risque d'une exposition aux UV dans l'aviation est encore peu reconnu

Le risque d'une exposition aux UV dans l'aviation est encore peu reconnu
Crédit photo : S. TOUBON

SUR UNE ANALYSE systématique de 19 études, et concernant plus de 250 000 personnes, l’équipe de Martina Sanlorenzo (Université de San Francisco, Californie) montre que le ratio standardisé d’incidence (SIR, nombre de cas observés/nombre de cas attendus) de mélanome chez le personnel aérien navigant est supérieur à 2. Selon cette étude publiée dans le « Jama Dermatology », les pilotes et les membres d’équipage ont ainsi un SIR deux fois supérieur à celui de la population générale, développer un mélanome, précisément de 2,22 pour les pilotes et de 2,09 pour le personnel de cabine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte