Impliqué dans la maladie de Crohn ?

Un récepteur de l’immunité innée joue un rôle crucial contre les Gram négatif  Abonné

Publié le 08/02/2016
Selon une étude chez la souris, le récepteur BAI1 sur les macrophages pourrait jouer un rôle crucial dans la défense contre les bactéries Gram négatif.
Dans la maladie de Crohn l’incapacité à éliminer les Gram négatif accentue l’inflammation

Dans la maladie de Crohn l’incapacité à éliminer les Gram négatif accentue l’inflammation
Crédit photo : phanie

Les cellules de l’immunité innée, comme les macrophages et monocytes, sont équipées de récepteurs de type PRR (Pattern Recognition Receptor) qui reconnaissent des motifs moléculaires conservés; ils peuvent ainsi detecter les micro-organismes pathogènes, déclenchent alors une réponse inflammatoire contre l’infection.

L’équipe de James Casanova (University of Virginia, Charlottesville, Etats-Unis) décrit un nouveau récepteur PRR jouant un rôle essentiel contre les bactéries Gram négatif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte