Lutte contre l’antibiorésistance

Un pseudo-virus contre les entérocoques résistants  Abonné

Publié le 29/02/2016

Le resiquimod serait prometteur pour prévenir l’apparition d’entérocoques résistants à la vancomycine, suite à un traitement antibiotique. En effet, le resiquimod est un pseudo-virus : il pourrait donc, comme le font les virus (mais de façon moins dangereuse), stimuler le système immunitaire antiviral et antibactérien, et donc augmenter la résistance contre les agents bactériens invasifs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte