Greffe de moelle osseuse

Un protocole pour éviter la réaction contre l'hôte  Abonné

Publié le 11/07/2016
Après 10 ans de développement, l’ANSM a donné son feu vert aux équipes de l’Établissement français du sang (EFS)pour expérimenter un nouveau protocole d’immunothérapie antitumorale capable de prévenir les réactions contre l’hôte, sans avoir à passer par un traitement prophylactique difficile à supporter.

Chez des patients atteints de leucémie, le mois qui suit la greffe de moelle constitue une période délicate. La seule défense immunitaire des patients maintenus en chambre stérile est constituée de lymphocytes T matures régulièrement injectés.
Si ces lymphocytes sont capables de prévenir les infections et de détruire les cellules tumorales, ils peuvent aussi initier des réactions du greffon contre l’hôte (GvHD).

Un « gène suicide » en guise d’interrupteur

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte