Toxicologie, recherche médicamenteuse

Un poumon sur une puce  Abonné

Publié le 01/07/2010
Des chercheurs ont développé un microdispositif reconstituant l’interface alvéolo-capillaire fonctionnelle du poumon humain. Ce « poumon sur puce », sous
Schéma du dispositif " poumon sur une puce » qui mime la respiration humaine

Schéma du dispositif " poumon sur une puce » qui mime la respiration humaine
Crédit photo : Science/AAAS

LE FAIT QUE ce poumon sur puce est capable de prédire l’absorption des nanoparticules aéroportées et d’imiter la réponse inflammatoire déclenchée par les microbes pathogènes apporte une preuve de principe en faveur du concept selon lequel des organes sur puce pourront dans le futur remplacer de nombreuses études animales, souligne dans un communiqué le Dr Donald Ingber, directeur de l’institut Wyss de Harvard (Boston, États-Unis) et principal auteur de ce travail.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte