Obésité.

Un petit ver pour un grand remède  Abonné

Par
Publié le 16/02/2017
Obésité

Obésité
Crédit photo : Phanie

Le ver Caenorhabditis elegans est certainement l'un des animaux préférés des chercheurs. Petit par la taille (environ 1 millimètre), il est grand par le potentiel de découvertes qu'il représente pour l'homme. Même si à première vue le nématode et l'être humain ont peu de points communs, ils partagent tout de même 80 % de gènes. Et environ la moitié d'entre eux sont impliqués dans des maladies humaines. Parmi eux, un gène baptisé « ETS-5 » contrôlant la sensation de satiété, mais aussi le besoin de dormir ou de faire de l'exercice après avoir mangé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte