Les hommes aussi sont concernés

Un père sur dix connaît la dépression du post-partum  Abonné

Publié le 25/05/2010
Méconnue, mais faisant l’objet d’études depuis quelque temps, la dépression du pré- ou du post-partum existe bien chez le père aussi. Elle touche même jusqu’à 10 % des futurs ou jeunes papas. Constat principal d’une métaanalyse.
Une pathologie de description récente

Une pathologie de description récente
Crédit photo : S. toubon

« ALORS QUE de nombreuses recherches sur la dépression maternelle montrent une incidence de 10 à 30 % ainsi que des conséquences négatives sur la famille et sur le développement de l’enfant, jusqu’à présent, la dépression prénatale et du post-partum du père n’avait que peu retenu l’attention des chercheurs et des cliniciens. » C’est en ces termes que James F. Paulson et Sharnail D. Bazemore (Norfolk, Virginie) introduisent leur étude parue dans le « JAMA ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte