Traitement de la maladie d'Alzheimer

Un « patient parfait » pour la recherche  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 02/11/2017
Faute de bons modèles expérimentaux et de tests diagnostiques, les candidats traitements de la maladie d’Alzheimer sont retoqués lors des essais cliniques chez des patients inclus à des stades trop avancés. Avec un modèle de rat capable de reproduire la physiopathologie de la maladie depuis les phases précoces jusqu’au plus avancées, des chercheurs du CEA, de l’INSERM et du CNRS espèrent sortir la recherche de l’impasse.
alzheimer

alzheimer
Crédit photo : PHANIE

Le « patient » parfait pour valider les nouveaux traitements de la maladie d’Alzheimer !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte