Des essais chez l’homme dans deux à trois ans

Un patch transdermique anti-VIH en développement  Abonné

Publié le 03/11/2011
Des chercheurs américains ont développé pour la première fois
La fabrication des patchs ne nécessite aucun équipement spécial

La fabrication des patchs ne nécessite aucun équipement spécial
Crédit photo : PHANIE

« NOUS ESPÉRONS voir cette forme de patch transdermique entrer en phase clinique chez l’homme dans deux à trois ans », confie au « Quotidien » le chercheur Anthony Lam, qui dirige ce développement au sein de la compagnie ImQuest BioSciences (Frederick, MD, États-Unis). Il présentait les premiers résultats de ce patch expérimental à l’occasion du Congrès annuel de l’American Association of Pharmaceutical Scientists qui se déroulait à Washington, DC, du 23 au 27 octobre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte