Une alternative pour traiter la rhinite allergique

Un nouvel antihistaminique de deuxième génération  Abonné

Publié le 24/10/2011
Au cours des dernières décennies, la fréquence des allergies n’a cessé d’augmenter, notamment celle de la rhinite allergique qui affecte aujourd’hui près d’un tiers des Français, en particulier les jeunes. Les recommandations de l’ARIA* sur sa prise en charge ont été révisées en 2010 et c’est pour mieux y répondre que les Laboratoires Menarini lancent un nouvel antihistaminique antiH1, Bilaska.

BILASKA a pour principe actif la bilastine, une molécule originale qui n’est ni un énantiomère ni un métabolite actif d’une molécule déjà existante, contrairement à tous les antiH1 mis à la disposition du corps médical depuis 2001. Cet antihistaminique de deuxième génération est doté d’une efficacité tant sur la rhinoconjonctivite allergique (saisonnière et perannuelle) que sur l’urticaire. Il agit spécifiquement sur les récepteurs H1 de l’histamine et le fait de ne pas avoir besoin d’être métabolisé pour être actif, lui confère une action directe et puissante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte