Diagnostic préclinique de l’Alzheimer

Un nouveau test sanguin, sensible et spécifique  Abonné

Publié le 17/10/2011
Bien en amont des signes cliniques, plus facile à déceler que les anomalies de l’imagerie, un simple test sanguin devrait permettre le diagnostic de la maladie d’Alzheimer. Dans un premier temps, ce test sera proposé aux établissements hospitaliers et aux centres de recherche.

C’EST EN 1911 qu’Emil Kraepelin, psychiatre à Munich, donna le nom de son confrère Aloïs Alzheimer à un tableau de démence précoce associé à des lésions cérébrales spécifiques. Un siècle plus tard, en 2010, B. Dubois et coll. (groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière, Paris) ont estimé qu’une nouvelle définition de la maladie pourrait permettre une sélection précoce des patients pour des essais cliniques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte