Des bénéfices dans le mélanome et le cancer de l’ovaire

Un nouveau pas décisif avec un vaccin anticancer  Abonné

Publié le 02/04/2012
Un vaccin recombinant viral anticancéreux révèle son efficacité dans le mélanome et le cancer de l’ovaire. Deux essais de phase II conduits dans des formes avancées de ces deux cancers montrent que l’injection d’un vaccin à vecteur exprimant l’antigène tumoral NY-ESO-1 (suivie de rappel) stabilise la maladie dans la moitié des cas et, en ce qui concerne le mélanome, améliore le score clinique dans plus de 70 % des cas.
Des mélanomes exprimant l’antigène NY-ESO-1

Des mélanomes exprimant l’antigène NY-ESO-1
Crédit photo : DR

APRÈS AVOIR testé (dans un essai de phase I antérieur) la bonne tolérance de cette approche thérapeutique, les auteurs sont, logiquement, passé à l’étape suivante : l’évaluation de l’efficacité. Le vecteur utilisé dans ce vaccin recombinant est un poxvirus (vaccine et fowlpox), et l’antigène tumoral cible choisi (NY-ESO-1) possède des qualités intéressantes en termes de spécificité d’expression tissulaire. La première injection vaccinale (avec pour vecteur le virus de la vaccine, rV-NY-ESO-1) fut suivie par un rappel (avec pour vecteur le virus fowlpox, rF-NY-ESO-1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte