Les antinauséeux et antinaupathiques au rayon conseil

Un marché qui tient la route  Abonné

Publié le 11/07/2013
Dans un marché de l’automédication en croissance en France, le segment des antinauséeux et des médicaments contre le mal des transports en vente libre se porte bien. Un petit nombre de références se partagent ce marché, marqué par des variations saisonnières.
Un classique des départs en vacances

Un classique des départs en vacances

LE MAL DES TRANSPORTS concernerait chaque année trois millions de personnes et les nausées et vomissements en toucheraient quinze millions. Dans ce contexte, le potentiel de développement du marché des médicaments conseils contre la nausée est important. Actuellement, cinq références, allopathiques ou homéopathiques, se partagent 99 % du marché des médicaments antinauséeux et antinaupathiques non remboursables : Vogalib, Cocculine, Mercalm, Nausicalm et Nautamine. Nausetum, des Laboratoires Ferrier, complète l’offre en homéopathie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte