Des dermatoses pédiatriques difficiles à diagnostiquer

Un lien très fort entre atopie et molluscum contagiosum  Abonné

Publié le 17/12/2015
Les dermatoses infantiles ne font pas toujours l’objet de soins appropriés ; elles sont souvent banalisées alors qu’une prise en charge précoce et raisonnée permet d’éviter leur évolution vers des stades plus sévères ainsi que la survenue de complications qui aggravent le pronostic.

De la tête aux pieds, les dermatoses n’épargnent aucune partie du corps des jeunes enfants. Certaines infections d’apparence bénigne sont très contagieuses ou présentent des lésions inflammatoires et inesthétiques qui altèrent la qualité de vie des enfants, mais aussi celle de leurs parents. Même si leur guérison est spontanée et ne laisse aucune cicatrice, elles doivent être correctement diagnostiquées et traitées efficacement avec précision dès les premiers symptômes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte