Pour le bon développement de la flore intestinale

Un lait pour les bébés nés par césarienne  Abonné

Publié le 06/02/2012
En 2010, la césarienne représentait une naissance sur cinq en France. Cet acte est loin d’être anodin et a des conséquences sur la santé de la mère et de l’enfant. Chez l’enfant, elle a un impact défavorable sur l’implantation d’un microbiote intestinal équilibré. C’est pourquoi Novalac a élaboré une formule infantile qui participe au bon développement d’une flore intestinale protectrice chez les nourrissons nés par césarienne, en l’absence d’allaitement maternel.
Une naissance sur cinq se fait par césarienne

Une naissance sur cinq se fait par césarienne
Crédit photo : S TOUBON

LE TAUX de césariennes pra-tiquées en France est en augmentation continue. Selon le Pr Dominique Luton (hôpital Beaujon à Clichy), les raisons de surcroît à cet acte sont multiples, dont les progrès technologiques comme le monitorage électronique et les grossesses tardives. « Certes, ce geste peut sauver la mère et l’enfant dans certaines circonstances, mais il a des indications précises et il ne faut pas en faire une dérive de notre société au nom d’une pseudo-sécurité, et une convenance déguisée à laquelle on n’arrive plus à échapper », prévient le professeur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte