Dans les suites d’un AVC

Un inhibiteur GABA favorise la récupération fonctionnelle  Abonné

Publié le 15/11/2010

LA ZONE cérébrale adjacente à un AVC, ou zone péri-infarctus, est fondamentale dans la récupération. Elle montre en effet une neuroplasticité élevée, qui permettra aux fonctions sensorimotrices de réinvestir les aires endommagées. Il se crée en périphérie de l’AVC un phénomène salvateur qui, malheureusement va, par la suite, nuire à la restauration des fonctions « l’inhibition tonique neuronale » périlésionnelle. Elle limite l’extension de l’accident. C’est ce que vient de mettre en évidence une équipe de chercheurs américains, Andrew N. Clarkson (Los Angeles) et coll.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte