Un geste facile et bien toléré  Abonné

Publié le 17/03/2011

Le soulagement constaté augmente durant le premier mois et se maintient ensuite au long cours lors d’applications répétées, sans phénomène d’échappement (suivi sur une durée de 52 semaines). Versatis s’applique directement sur la zone douloureuse à raison d’une à trois compresses maximum simultanément pendant 12 heures consécutives. Du fait de son application locale et du très faible passage systémique de la lidocaïne (3 %), les effets indésirables sont rares et majoritairement cutanés d’intensité légère à modérée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte