Insuffisance rénale

Un gène de susceptibilité chez les Afro-Américains  Abonné

Publié le 18/11/2013

UN SEUL GÈNE, l’APOL1, serait responsable en grande partie de la susceptibilité à l’insuffisance rénale des Afro-Américains. En étudiant de plus près ce gène récemment identifié dans deux cohortes de patients insuffisants rénaux, la CRIC et l’AASK, des chercheurs de la Maryland School of Medicine et de la Johns Hopkins University ont constaté que les sujets noirs porteurs de 2 copies de variants à haut risque d’APOL1 avaient un risque doublé de voir l’insuffisance rénale progresser.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte