Un nouveau traitement des kératoses actiniques

Un gel topique efficace en quelques jours  Abonné

Publié le 16/01/2014
Induites par une dose totale cumulée d’expositions solaires, les kératoses actiniques restent mal connues ; on peut néanmoins estimer que trois à huit millions de Français souffriraient de ces lésions cutanées. Leur traitement doit être envisagé en raison d’un risque d’évolution vers un cancer épidermoïde cutané (CEC). Le gel Picato, d’action très rapide, marque une étape nouvelle dans leur prise en charge.

LES KÉRATOSES ACTINIQUES (KA) sont dues à l’épuisement du capital solaire, elles correspondent à des anomalies histologiques qui témoignent d’une altération des systèmes de réparation des cellules. Ce sont des marqueurs de risque de cancer cutané. « La lésion a un aspect rugueux, elle se palpe plus qu’elle ne se voit, souligne le Dr Jean-Michel Amici, de l’hôpital Saint-André à Bordeaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte