L’immunothérapie dans les cancers digestifs

Un enthousiasme à tempérer  Abonné

Par
Dr Sophie Parienté -
Publié le 26/11/2018
Les résultats préliminaires des essais cliniques d’immunothérapie varient selon les localisations, mais l’effet semble moins spectaculaire que dans les mélanomes et les cancers bronchiques. Explications du Pr Éric Raymond, cancérologue, chef de Service à l’Hôpital Paris Saint-Joseph.
immunotherapie

immunotherapie
Crédit photo : phanie

enthousiasme

enthousiasme
Crédit photo : DR

« Dans les cancers digestifs, les résultats préliminaires de l’immunothérapie suscitent l’enthousiasme, mais restons prudent. L’efficacité modérée dans de petites études de phase I ou II doit être confirmée en phase III », tient à préciser le Pr Raymond.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte