Corticothérapie

Un dérivé de brocoli contre la BPCO  Abonné

Publié le 27/10/2011

La corticothérapie utilisée classiquement au cours de la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) n’améliore pas la survie et ne réduit la symptomatologie que de 20 % environ. Une équipe de l’université Johns Hopkins (Baltimore) vient de comprendre la cause de cette perte d’activité et, du coup, suggère un moyen de la restaurer. La clé du succès repose sur le sulforaphane, une molécule contenue, notamment, dans les brocolis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte