Prothèses mammaires PIP

Un comité de suivi sanitaire est mis en place  Abonné

Publié le 15/12/2011

LE CAS DE CANCER du sein (adénocarcinome), déclaré le 5 décembre à l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) chez une patiente porteuse de prothèse PIP depuis plusieurs années, a conduit Xavier Bertrand à solliciter auprès de la Direction générale de la santé (DGS) la mise en place d’un comité de suivi. L’objectif de ce comité, qui réunit les pouvoirs publics, les professionnels de santé et les associations de patients, consiste à définir « les mesures nécessaires de suivi et de prise en charge sanitaire des femmes porteuses de prothèses PIP ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte