Des résultats encourageants chez la souris

Un candidat vaccin contre l’asthme à base d’ADN et d’un nanovecteur  Abonné

Publié le 12/04/2012
Des chercheurs nantais ont développé un vaccin novateur dirigé contre un des allergènes les plus rencontrés chez les patients allergiques, à savoir Derf1. Les essais chez la souris se sont montrés convaincants.

Crédit photo : B. Pitard

MALADIE inflammatoire respiratoire chronique, l’asthme allergique touche 300 millions de personnes dans le monde ; le nombre d’individus asthmatiques a doublé ces dix dernières années ; plus de 250 000 personnes meurent chaque année prématurément à cause de l’asthme.

Dans la majorité des cas, l’asthme est provoqué par une réactivité anormale à des allergènes de l’environnement. Comme le rappelle un communiqué du CNRS et de l’INSERM, cette hypersensibilité se traduit par une inflammation importante au niveau des bronches et des bronchioles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte