Grossesses extra-utérines

Un biomarqueur diagnostique potentiel  Abonné

Publié le 15/11/2010

La majorité des GEU se développent dans les trompes de Fallope, mais l’implantation peut aussi se faire dans le col utérin, les ovaires et l’abdomen. En cas de douleurs pelviennes évocatrices, un biomarqueur spécifique est d’une grande utilité pour réaliser un diagnostic au plus tôt, afin d’éviter la rupture cataclysmique ou des interventions inutiles et sauver des vies (mère comme embryon). Dans les pays aux ressources réduites, les GEU sont associées à un taux de décès de 10 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte