Diabète de type 2

Un bémol sur le mode de vie  Abonné

Publié le 01/07/2013

Voilà les certitudes bel et bien ébranlées dans le diabète de type 2. Si l’activité physique et la perte de poids restent des recommandations essentielles, les espoirs concernant les bénéfices cardio-vasculaires à terme sont décevants, d’après une étude multicentrique de l’université de Pittsburgh. Au terme d’un suivi médian de 9,6 ans chez 5145 sujets diabétiques obèses ou en surpoids, le fait de suivre un mode de vie intensif avec régime restrictif et activité physique n’a pas significativement amélioré la morbi-mortalité cardio-vasculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte